L’Iron Man à Nice

La course Iron Man de Nice est, depuis 2005, la première édition française permettant de se qualifier pour les championnats du monde de la discipline, qui se dérouleront en 2017 à Hawaii. Cette année encore elle a attiré des milliers de participants venus de toute la France et d’ailleurs pour se surpasser. L’occasion pour 06-actus d’étudier ce sport bien particulier, qui met à l’épreuve les sportifs, leur entrainement et leur préparation nutritionnelle.

La ligne d'arrivée de l'Iron man de Nice sous surveillance de la police.

https://www.flickr.com/photos/jareiwang/

Anciennement Triathlon de Nice, l’Iron Man niçois est une des courses les plus difficiles de sa catégorie : 3.8 kilomètres de natation dans la Baie des Anges, 180 kilomètres de vélo dans les collines et un marathon sur la Promenade des anglais. Autant dire que ce n’est pas une compétition dans laquelle on se lance à la légère. Les 3000 participants se sont entrainés pendant des mois voire des années pour pouvoir arriver au bout de ce monstrueux parcours. Pourtant seule une quarantaine se qualifie chaque année pour les mondiaux de l’Iron Man.

Ceux qui y arrivent ne s’en sortent pas seuls : entrainement, soutien nutritionnel et coach sont leurs plus fidèles alliés. Certains deviennent experts en parapharmacie, ou prennent même une année sabbatique pour être au niveau : c’est dire l’importance du challenge. Abnégation et courage sont les maîtres-mots de la course. Les participants sont là pour aller au bout d’eux–mêmes afin de se surpasser. Le mental est aussi très important dans ce genre de compétition : même lorsque le corps entier brûle et que le moindre mouvement est un supplice, il faut trouver la force de se dire « Je peux continuer, j’en suis capable ». Et c’est ce que font les athlètes, professionnels ou amateurs, depuis 1978. C’est en effet la date d’apparition de l’Iron Man à Honolulu. Son créateur John Collins aurait dit « celui qui finira premier sera appelé l’homme de fer » : le nom de cette course légendaire était né.

En quelques années, et grâce à l’intérêt que lui portent les journalistes, la course devient célèbre et s’exporte mondialement. Elle se délocalisera ensuite à Hawaii où se tiennent depuis 1990 les championnats du monde. L’américain Dave Scott est pour l’instant le détenteur du record en remportant l’Iron Man à 6 reprises entre 1980 et 1987. Alors, 12 heures de course, ça vous tente ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *