Les différents types d’escalade

Lorsque l’on parle d’escalade on pense tout de suite à ces vidéos de grimpeurs à la peau tannée et aux muscles tendus en équilibre le long de grandes falaises surplombant des panoramas à couper le souffle. Pourtant, derrière ce terme se cachent plusieurs types d’escalades différents qui ne se pratiquent pas tous de la même manière. Par exemple, les Alpes-Maritimes regorgent de spots d’escalade et de lieux pour pratiquer des sports en pleine nature, certains sont à flanc de grandes falaises et donnent sur la mer, alors que d’autres sont simplement le long de rochers de quelques mètres à peine mais qui demandent une technique affûtée. Faites appel à des moniteurs d’escalade et canyoning à Nice pour les découvrir tous !

Escalade en pleine nature.

https://pixabay.com/fr/photos/escalade-escalade-de-rocher-grimpeur-2609319/

L’escalade « classique »

L’escalade sportive sur les voies classiques est la plus connue, c’est d’ailleurs l’image que l’on se fait de l’escalade. Elle peut se pratiquer en salle sur des murs artificiels et en extérieur. En outre il faut être en binôme pour progresser, quand l’un se chargera de grimper, l’autre assurera et inversement. Ces voies sont toujours équipées d’éléments d’assurage et se parcourent d’un coup. Au plus haut se trouve un relais pour attacher sa corde et descendre ensuite en rappel.

Ce sport fait partie des jeux Olympiques et porte le nom « d’escalade de difficulté ». Les grimpeurs s’affrontent tous sur le même mur, d’environ quinze mètres. Ils doivent arriver le plus haut et le plus vite possible.

Un des dérivés de la voie est la « grande voie », c’est un parcours segmenté en plusieurs relais. Ces étapes permettent au grimpeur de se reposer avant d’attaquer le suivant. Véritables randonnées verticales, certaines grandes voies durent plusieurs jours et les sportifs se reposent sur des plateformes/tentes qu’ils accrochent à la paroi, que l’on nomme « portaledges ».

Le bloc

Le bloc est considéré comme la forme d’escalade qui demande le plus de technique. Les obstacles à grimper sont courts mais demandent une force, une agilité et une précision hors norme. Rarement plus hautes que quelques mètres, ces voies peuvent se passer sans baudrier et un tapis de réception vient protéger la chute. C’est un type d’escalade qui peut se pratiquer seul et est également représenté aux jeux olympiques.

Ce sport se pratique en salle sur des murs créés pour cet usage, offrant une difficulté accrue, ainsi qu’en extérieur sur des rochers ou petites falaises. En extérieur le bloc se décline en « psychobloc », sur des falaises au-dessus de l’eau, ce qui réduit le risque de blessure grave, le grimpeur pouvant chercher à aller plus haut. La France fait partie des pays réputés pour ses spots de psychobloc, tout comme l’Espagne ou la Thaïlande.

Les variantes : l’escalade en solo

Sur les voies un grimpeur confirmé pourra escalader seul en s’assurant lui-même. Bien entendu pratiquer l’escalade ainsi demande des techniques complexes et un matériel adapté. Ce n’est évidemment pas accessible à des débutants. En tous les cas, pratiquer l’escalade demande beaucoup d’entrainement et nécessite de passer par un accompagnement et un apprentissage auprès de moniteurs d’activités de pleine nature.

L’escalade en solo a d’ailleurs été détournée en « free solo ». Ce sont généralement des grimpeurs passionnés qui décident d’escalader sans protection ni matériel. Un français, Alain Robert, est extrêmement célèbre et pratique cette discipline depuis des dizaines d’années en escaladant des gratte-ciels dans le monde entier. Il est d’ailleurs surnommé « le vrai SpiderMan ».

Enfin, une des disciplines compétitives les plus partagées pour l’impression qu’elle laisse est l’escalade de vitesse. Deux personnes s’affrontent et doivent monter en haut d’un mur de quinze mètres le plus rapidement possible, le premier en haut appuie sur un buzzer qui arrête alors le chronomètre. La particularité de ce sport est que la voie est toujours strictement la même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *