Croisière annulée au départ des Alpes-Maritimes ? Vous aurez 18 mois pour la reprogrammer

Le secteur du tourisme subit de plein fouet la crise sanitaire et le confinement dus au coronavirus en France et dans le monde. À Nice, Cannes, Antibes et Villefranche, les départs de croisière ont tous cessé. Néanmoins, le gouvernement a pris des mesures pour que les professionnels du tourisme ne mettent pas tous la clef sous la porte, et cela concerne votre séjour. Si vous deviez partir en bateau de croisière autour de la Méditerranée ces temps-ci, voici en détail ce que vous pourrez faire.

Le port de Nice à l'arrêt pour les croisières.

https://pixabay.com/fr/photos/france-nice-port-méditerranée-4038344/

Le gouvernement a pris la décision le 25 mars : plutôt que de rembourser les clients laissés à quai pour cause de crise mondiale, ce qui viderait leur trésorerie, les agences de voyage vont proposer pendant 18 mois le report du voyage prévu. Vous, touristes, aurez donc le choix de partir pour de bon une fois la crise passée, dans les mêmes conditions que celles qui étaient prévues et sans surcoût (sauf si vous demandez un extra évidemment).

Cela signifie que l’agence de croisière à laquelle vous avez fait appel pourra conserver les sommes déposées et devra vous proposer des prestations équivalentes dans le délai donné. Initialement de 12 mois, ce dernier a été revu à la hausse afin que tout le monde ait l’occasion de reposer ses congés dans les conditions qui l’intéresse. Si aucun voyage ne vous convient, il vous faudra attendre de toute façon ces 18 mois pour récupérer les sommes que vous aviez déjà engagées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *